Parce que Dieu est amour,
une congrégation apostolique, les Religieuses du Sacré-Cœur

Edito


"Je reste à la maison, Seigneur !
Et dans la nuit
En communion de prières avec les nombreux malades
Et les personnes seules
J’attendrai l’aurore pour chanter à nouveau ta miséricorde."

Avec ces mots, écrits par un prêtre italien, voici l’invitation pour vivre ce carême si éprouvé par la pandémie en prenant dans nos prières celles et ceux qui souffrent de cette situation et en cultivant l’espérance dans chacun de nos gestes du quotidien pour attendre l’aurore.

Amélie Jarrousse, rscj.