Témoignages >

« La Parole est vivante ! »

Accompagnatrice de groupes de lecture d’Évangile, et engagée dans la pastorale du diocèse de Lille Odile Ribadeau Dumas, Religieuse du Sacré-Cœur de Jésus, est également co-auteur, avec Philippe Bacq, jésuite, d’un nouvel ouvrage autour de l’Évangile de saint Luc « Puissance de la Parole ». Rencontre !


À qui votre livre est-il dédié ?


Phillipe Bacq, un ami jésuite, et moi accompagnons de nombreux groupes de lecture de la Parole. Ce livre sur saint Luc, de même que le précédant sur saint Marc, a été écrit en vue d’aider ces groupes et les personnes seules qui souhaitent lire l’Évangile. Nous avons voulu un outil pédagogique et simple. Il permet de suivre le récit pas à pas. Il invite à goûter la saveur de l’Évangile et à se mettre en chemin. Notre ouvrage peut aussi être lu à plusieurs niveaux. Selon les attentes des personnes, il peut aider à prier, à découvrir le texte avec d’autres ; la lecture peut se faire en continue ou axée sur certains passages, notamment les paraboles que nous avons davantage développées. Des notes, nombreuses, plus techniques permettent un travail plus rigoureux et attentif. Plusieurs encadrés apportent des informations sur telle ou telle question abordée, au fil du commentaire.


Quelle est la démarche proposée ?

Nous prenons chaque récit de l’Évangile, au plus près de la traduction du grec, et nous essayons de repérer ce que le texte met en valeur. Quelques questions sont posées au lecteur pour lui permettre d’être attentif aux répétitions, aux verbes utilisés, aux lieux mentionnés, etc. Un commentaire dessine ensuite la dynamique d’ensemble, l’itinéraire du Christ et les déplacements, géographiques et plus intérieurs, de ses interlocuteurs et de ceux qu’il appelle à sa suite, la manière dont le Christ se situe, ce qu’il dit, et la progression de l’intrigue. C’est passionnant ! Cette lecture fait vivre pour soi-même la démarche que l’Évangile propose : ce qui s’est passé sur les routes de Galilée, peut advenir pour celui qui lit l’Évangile aujourd’hui. La Parole est vraiment vivante !


Que découvrent les lecteurs de l’Évangile ?

Avec les groupes, il s’agit d’entrer dans une lecture attentive : ce que le texte dit, la manière dont il est composé. Rien que dans la composition du texte, nous découvrons de véritables pierres précieuses ! Et l’on passe, en groupe, d’une analyse d’abord objective, ensemble, à un travail intérieur, plus personnel. La Parole nous ajuste à la manière du Christ, à la manière de devenir disciple pour aujourd’hui. L’expérience est à chaque fois nouvelle. Chaque membre du groupe partage la résonnance du texte dans sa propre vie. C’est toujours différent, et plein de saveur !


Qu’est-ce que saint Luc dit au lecteur d’aujourd’hui ?

La place de la prière, l’insistance sur le danger que représente la richesse, la manière d’exercer le pouvoir, la place des plus pauvres à honorer en premier et la dimension du service caractérisent l’Évangile de Luc. Être disciple à la manière de Luc : c’est très radical ! Il touche chacun à la racine de lui-même : au rapport à soi, au bien, aux autres, à Dieu.
Dans la seconde partie de notre livre, nous ouvrons quelques réflexions pastorales, faisant d’abord une synthèse des aspects propres à Luc ; puis à partir de ce qu’il dit des disciples, des Douze, des Soixante-douze, nous abordons quelques questions actuelles : autour de la collaboration entre prêtres et laïcs, de la figure du prêtre aujourd’hui, de ce qui peut favoriser la vie de nos communautés chrétiennes. Avec le désir d’ouvrir quelques perspectives, appuyées sur quelques passages de Vatican II. Notre livre aimerait apporter sa petite pierre au dialogue sur la Nouvelle évangélisation. Aujourd’hui, il y a le risque d’être pris par la peur du monde sécularisé, par le petit nombre de chrétiens. Nous sommes invités à un autre regard, rempli d’espérance, invités à oser entrer en dialogue, et repérer chez de nombreuses personnes des germes d’Évangile. Des germes du Royaume.


Comment ce travail de lecture et d’analyse rejoint-il votre mission de Religieuse du Sacré-Cœur de Jésus ?

J’ai beaucoup de goût à travailler le récit de l’Évangile de A à Z et à sentir ce que cela fait vivre de l’intérieur. Luc évoque particulièrement bien notre charisme -découvrir et manifester l’amour du cœur du Christ- lorsqu’il montre la prédilection du Christ pour les petits, les pauvres, les pécheurs et les blessés de la vie. J’ai souvent senti battre son cœur dans ces récits ! Je crois vraiment qu’il faut revenir à l’Écriture et laisser l’Évangile revenir à nous : Parole vivante, il contribue à ouvrir des chemins de vie dans l’Église. Vingt siècles de traditions et de dogmes empêchent parfois l’accès à la saveur de la Parole et de la vie du Christ, de la communion avec lui. Chacun peut entrer dans le récit de l’Évangile et être rejoint dans sa propre vie.


Propos recueillis par FM


Puissance de la parole
Tome 2
Luc, un Evangile en pastorale ; Luc 4, 14-24, 53
Coll. Écriture en pastorale
Philippe Bacq, Odile Ribadeau Dumas
Éd. Lumen vitae, janv. 2013
420 p., 29 euros.