Une congrégation apostolique >

Participer à l’accueil des réfugiés

Le Burundi vit dans l’inquiétude de voir renaître les massacres raciaux qui ont eu lieu au Rwanda en 1994.
Soeur Chantal de Jonghe, de la communauté rscj du Béguinage à Bruxelles, nous livre le récit de Salomon...

Salomon est Burundais : de formation juridique, il est travailleur, courageux, joyeux ... Il a écrit des articles de presse et s’est manifesté dans l’opposition à l’actuel président, il se savait sur la liste noire. Il a donc quitté le Burundi depuis plusieurs années avec sa femme et les enfants.
Réfugié d’abord au Kenya, puis au Rwanda, Salomon est ensuite venu en Belgique, pour y faire un complément d’étude juridique, laissant sa famille au Rwanda. Travaillant le soir dans une entreprise de nettoyage, il a pu subvenir à ses besoins et payer ses études.
Il a obtenu l’asile politique et a demandé le regroupement familial. Pour l’obtenir, il faut une adresse (autre que la « maison africaine », maison d’accueil pour étudiants) et une attestation de salaire !
Après bien des recherches, la communauté rscj du Béguinage a obtenu une maison avec 2 chambres pour un loyer très modeste.
Pour financer les billets d’avion, Salomon a continué à travailler à mi-temps comme technicien de surface et à mi-temps également comme juriste dans un bureau d’avocat.
Ensuite il s’agissait d’aménager une maison vide afin d’y accueillir un couple et 3 enfants. Pour ce faire, la solidarité a joué à fond : communauté, amis, Emmaüs… etc.
L’épreuve suivante fut pour moi l’épreuve d’inculturation : après un accueil festif autour d’un repas aux saveurs Africaines, le calme est ensuite revenu. Les enfants sont à l’école... la vie reprend son cours.