Témoignages >

Se préparer au départ

Les jeunes qui désirent vivre l’expérience du Volontariat International Sacré-Coeur se sont retrouvés lors d’un week-end de préparation à Bruxelles. La démarche proposée leur a permis de confirmer leur désir de partir et de découvrir ici ce qu’ils cherchent à vivre à l’autre bout du monde. Une participante témoigne.


Le week-end à Bruxelles a constitué une étape importante de ma préparation au départ en volontariat, et ce pour plusieurs raisons.


Il permet d’abord d’avoir un premier aperçu de la pauvreté dans une grande ville, ainsi que de l’aspect multiculturel (messe très belle des différentes communautés de Bruxelles le dimanche matin). Bien que cela soit sans doute très différent de ce que l’on s’apprête à vivre dans un pays en développement, ce premier contact dérange mais fait réfléchir. Il permet surtout d’apprivoiser un peu mieux cet aspect de la pauvreté que l’on va retrouver lors du volontariat. Pour moi, cela m’a rassurée.


Rassurée de voir qu’au-delà de nos peurs légitimes, il n’y avait en fait rien à craindre. Rassurée de voir que je suis capable de discuter avec ces personnes en détresse, de nouer un premier contact. Rassurée de voir qu’au-delà de leurs profondes difficultés, c’est la conviction et la volonté d’agir pour les aider de mon mieux qui m’anime et non pas la tristesse ou le dégoût de leur situation. J’ai conscience que les situations que je verrai sur place seront difficiles mais je me sens beaucoup plus sereine pour les aborder. J’en ai pleinement envie. Et je crois que cela rend alors tout possible.


Ce week-end m’a permis d’en apprendre plus sur cette belle expérience de volontariat car j’ai discuté avec des sœurs/membres de la communauté qui ont déjà vécu ces expériences. À travers leurs récits, leurs partages, je cerne mieux leurs missions et me décide encore plus moi aussi à faire cette démarche et à partir. Leur témoignage m’a donné envie de partir, c’est certain, et de connaître enfin cette belle expérience humaine que constitue le volontariat.


Lors de ces deux journées, j’ai conforté mon projet, les idées qui me tenaient à cœur. J’ai pu poser toutes les questions qui me tracassaient, même un peu idiotes mais qui prennent une importance capitale lorsqu’on débarque seule à l’autre bout du monde. Ce qui m’a beaucoup apporté a été aussi le fait d’être accueillie au sein de la communauté, de me sentir respectée dans mon rythme, mes désirs.


En effet, ce week-end a été source d’un grand repos pour moi et m’a par conséquent aidée à approfondir mon désir du volontariat. Je suis arrivée fatiguée, ayant couru toute la semaine pour telle ou telle chose, et à Bruxelles j’ai tout arrêté pendant deux jours. Plus de téléphone, de devoirs à rendre, de courses à faire. J’ai tenté de préparer au mieux mon cœur à ce qui m’attendait. J’ai réfléchi, prié, profité de ce silence qui m’était offert, de ces nuits longues et reposantes. J’ai eu aussi la joie de découvrir un beau livre dans la bibliothèque, comme s’il m’attendait, sur une expérience vécue par un prêtre dans le pays où je m’apprêtais à aller. Ce livre m’a intéressée et permis d’en savoir un peu plus sur l’aventure dans laquelle je me lançais. La grâce décrite qui est reçue sur place par les personnes impliquées au milieu d’enfants extrêmement défavorisés m’a beaucoup touchée.


Un dernier aspect mais pas le moindre fut sans doute l’accueil reçu au sein de la communauté des soeurs du Sacré-Coeur des Potiers à Bruxelles. Je me suis sentie comme dans une famille et cela m’a beaucoup rassurée de savoir que des sœurs m’attendaient aussi sur place, sans doute avec la même joie. De savoir aussi qu’elles prendraient soin de moi dès mon arrivée à l’aéroport du pays et ne me laisseraient pas seule sur place. L’aspect communautaire ne m’a pas effrayée, au contraire, il m’a aidée à définir mon projet. J’ai eu alors moi aussi hâte de rencontrer cette communauté du Sacré-Coeur en Asie, et encore plus de partir.


Une participante du week-end

Contact

Contacts pour partir :
De un à deux mois :
Roselyne Sernési, Religieuse du Sacré-Cœur de Jésus
volontariatsacrecoeur.court@rscj.com
Tél. : 00 33 (0)6 02 28 74 06

De deux mois à deux ans :
Claude Deschamps, Religieuse du Sacré-Cœur de Jésus
volontariatsacrecoeur.long@rscj.com
Tél. : 00 33 (0)6 22 41 53 05