L’actualité >

L’appel de Thérèse pour les Philippines

Thérèse a vécu comme volontaire dans la communauté du Sacré-Cœur d’Ormoc, sur l’île de Leyte. Elle nous partage son amour pour les habitants et sa joie de voir tant de solidarité en Europe pour aider à la reconstruction suite au passage du typhon. Les photos et vidéos de l’insertion, avant et après le typhon, sont poignantes.


Noël à Bruxelles, en communion avec les soeurs et amis des Philippines, grâce à Thérèse

Joie d’accueillir à la communauté à l’issue de la messe paroissiale les amis des Potiers pour un repas festif ! De tout âge, culture, condition sociale, nous avons été suspendus au regard contemplatif et aimant de Thérèse. Un an auparavant, elle vivait Noël dans l’insertion des Religieuses du Sacré-Coeur de Jésus à Ormoc aux Philippines, pendant son Volontariat International Sacré-Coeur. Depuis, le typhon a tout ravagé à cet endroit. Tout ? En tout cas pas les liens créés, ni le courage et l’espérance des habitants. Chaque visage de ses amis faisait échos dans le coeur de Thérèse, et éclore en ses lèvres un merveilleux témoignage d’amitié et d‘espérance. Nous n’avons pas passé de corbeille, c’eût été indécent vu la situation de certains d’entre nous. Mais une carte de la Nativité a été remise en main propre par une autre volontaire Sacré-Coeur partie aux Philippines trois semaines plus tard. Sur cette carte, chacun a pu remercier les habitants d’Ormoc pour le témoignage de courage et d’espérance qu’ils donnent au coeur de leur dénuement, et pour les assurer de leur affection… Comme des santons à la crèche… et les parents de Thérèse étaient là. C’était vraiment Noël, où on ne sait plus bien qui donne et qui reçoit, comme en témoigne le message suivant que Thérèse a envoyé à ceux (d’un autre cercle) qui avaient donné de l’argent.
 


Cette vidéo avant le typhon montre le petit paradis construit avec et pour les habitants, pendant 20 ans  :


Claude Deschamps, Religieuse du Sacré-Coeur de Jésus

« Il y a donc de l’espoir, ici en Europe et aux Philippines ! »

Chers amis,

Il y a peu, une demande de soutien à propos d’une communauté fortement touchée par le typhon aux Philippines vous est parvenue. C’est au sein de ces 35 familles, soutenues par les soeurs du Sacré-Coeur de Jésus, que j’ai été accueilie l’an dernier. Depuis le lancement de cet appel, je suis très touchée par les retours que j’ai reçus. Je suis reconnaissante, aussi, pour la confiance que vous m’avez faite en soutenant ce projet.

En prenant des nouvelles de la communauté, une jeune maman m’a écrit qu’ils étaient “sans maison mais non sans espoir.” (Homeless but not hopeless). Un instituteur de l’école où j’étais volontaire m’a également émue en remerciant tout simplement Dieu d’avoir la vie sauve. Là où je voyais dévastation et horreur, j’ai rencontré des témoignages de foi et de courage.

Et à travers vous, j’ai découvert un chemin de solidarité dont je ne soupçonnais pas la force.
Nous avons récolté environ 4400 euros. Je suis fière, fière, fière. Fière de vous ! Heureuse de cette bonté dont j’ignorais la portée.

Il y a donc de l’espoir, ici en Europe et aux Philippines ! Votre contribution y est pour beaucoup. Elle aide directement à la survie de ces familles. Je serais d’ailleurs capable de vous fournir des informations quant à l’utilisation de ces fonds dans quelques semaines. Mais plus encore ! Comme me l’écrivait la fondatrice de cette communauté soeur Iraida : “C’est cette solidarité qui donne l’espoir et le courage de continuer”.

Quant à moi, j’ai appris une belle leçon d’entraide et j’y crois plus que jamais. Pour tout cela et pour bien plus encore, merci !

Thérèse
 

Le même lieu, après le passage du typhon :



Suite au passage du typhon, Thérèse avait lancé un appel pour les Philippines

Chers amis,


J’ai vécu cette année comme volontaire Sacré-Coeur à Ormoc, sur l’île de Leyte, aux Philippines, dans une communauté de 35 familles portées par les Soeurs du Sacré-Coeur de Jésus. Mon passage à Ormoc m’a grandie, et je n’oublierai jamais l’accueil que j’y ai reçu.


Cette communauté s’est formée à la suite d’importantes inondations en 1991 qui ont tout dévasté sur leur passage. Ensemble avec la population locale, les Soeurs du Sacré-Coeur se sont battues pour reconstruire la vie après cette tragédie. Pauvres mais solidaires, j’ai été touchée par le sourire et la bonté de ces gens parmi lesquels j’ai eu l’honneur de séjourner et que je considère comme des amis proches.


La ville d’Ormoc vient d’être entièrement détruite par un typhon. Après tant d’années d’efforts et de combats, cette communauté a, à nouveau, tout perdu. La nourriture et l’eau potable viennent à manquer, sans parler des maladies qui se développent dans ces conditions précaires. Vous pouvez constater par vous-même l’étendue de cette catastrophe en photos.

Cette communauté a besoin d’aide ! Et je vous serais reconnaissante de participer à une collecte de fonds qui permettrait à ces amis de survivre dans un premier temps, et de rebâtir maisons et espoirs par la suite. Tout don est bienvenu, du plus petit au plus grand. L’argent versé est directement transmis à cette communauté, il ne passe par aucun intermédiaire !


Il vous suffit de demander le nom du compte, en spécifiant en même temps si vous souhaitez recevoir des nouvelles régulièrement.


D’avance un très grand merci,


Thérèse
 


Contacts pour partir :
De un à deux mois :
Roselyne Sernési, Religieuse du Sacré-Cœur de Jésus
volontariatsacrecoeur.court@rscj.com
Tél. : 00 33 (0)6 02 28 74 06

De deux mois à deux ans :
Claude Deschamps, Religieuse du Sacré-Cœur de Jésus
claude.deschamps@yahoo.fr
Tél. : 00 33 (0)06 22 41 53 05