L’actualité >

Départ de Montigny

Montigny 1857-2017
Une célébration d’action de grâce.

Le 28 mai 2017 a eu lieu une Eucharistie et une fête pour célébrer 160 années de présence et l’envoi des sœurs vers de nouveaux lieux et missions (Lyon, Poitiers, Bruxelles)


Depuis 1857, les religieuses du Sacré Cœur, d’une manière ou d’une autre, ont été présentes à Montigny.


Le pensionnat de Metz-ville, installé dans une maison devenue trop étroite pour le nombre grandissant d’élèves, est venu s’installer dans cette magnifique propriété, dominant la vallée de la Moselle, dans une grande maison à peine terminée.
Une école externe gratuite et des ouvroirs pour les jeunes filles des environs avaient pu en effet s’installer un an plus tôt.
 


Les vicissitudes politiques n’ont pas manqué dans la région au cours de ces 160 ans.
A deux reprises, les religieuses du Sacré Cœur d’Autriche et d’Allemagne sont venues remplacer les Françaises, qui ont dû se réfugier en Autriche et aux Pays Bas. C’était déjà l’Europe (Montigny, vicairie de Vienne !…)
Si l’enseignement a été interrompu momentanément à Montigny, les lois Combes sont restées sans effet, et les religieuses ont adapté leur mission éducatrice aux circonstances, même lorsqu’en septembre 1914, la maison fut transformée en hôpital militaire, accueillant jusqu’en novembre 1918 près de dix mille malades.
Le pensionnat reprit en 1919 et a donné de nombreuses vocations.
 


En quelque sorte, les sœurs « ont toujours été là » et certains se rappelleront telle ou telle Religieuse du Sacré-Cœur rencontrée au Petit Jean XXIII.
Depuis le Concile Vatican II, c’est davantage hors les murs de l’école et de l’éducation formelle que nos sœurs ont cherché à « découvrir et manifester l’Amour du Cœur de Jésus » par leur service d’éducation : secours catholique, lutte contre l’illettrisme, visites aux prisonniers, accompagnement spirituel, groupe biblique, groupe de partage de la vie et de la foi…
Comme Moïse et le peuple Hébreu au soir de la Pâque, les religieuses du Sacré Cœur sont appelées à « arracher les piquets de la tente » pour aller vers le pays que Dieu leur montrera, assuré que le Ressuscité les y précède.
 


Les orientations, la démographie de notre Province de Belgique France Nederland mais aussi les appels de notre Chapitre Général redessinent nos implantations et nos priorités pour chercher à « déployer la vie et la mission » et aussi pour permettre à chacune de nos sœurs d’avoir les conditions pour vivre sa vocation jusqu’au bout.
La communauté quitte Montigny mais la mission de l’éducation de la jeunesse se poursuivra au Petit Jean XXIII.
L’établissement reconnu de Montigny cherchera à faire en sorte que la mission d’éducation et d’attention au plus vulnérables se poursuive en ce lieu.
 


Extrait du discours de Sr Claire Castaing, Provinciale.

Galerie photo

Photo groupe Montigny
Rechercher
S'abonner à la newsletter Newsletter