Témoignages >

Sarah

Le 28 août 2010, à Lille, en présence des soeurs de sa communauté et de toute la Province, de sa famille et de ses proches, des personnes auprès de qui elle a été envoyée, Sarah s’est engagée à la suite du Christ dans la Société du Sacré-Coeur de Jésus.


Voilà presque trois années que je chemine humainement et spirituellement avec les Religieuses du Sacré-Cœur, dont deux années au noviciat à Lille. Pendant ce riche temps de noviciat, accompagnée par une communauté avec laquelle je partageais une vie joyeuse, fraternelle et priante, j’ai appris à mettre toute ma confiance dans le Seigneur, à creuser mon désir de le suivre, de le chercher et de le trouver en toute chose.


J’ai eu la chance de vivre de très belles rencontres humaines dans des milieux très variés, allant d’un centre aidant les jeunes toxicomanes voulant sortir de la toxicomanie, aux enfants et jeunes étudiants de notre ville, en passant par les plus pauvres de notre société (sans abris ou vivant dans une grande solitude). Ces lieux de rencontre m’ont appris à écouter en vérité, à regarder avec le cœur, à espérer et croire en chacun, cherchant toujours ce qui est le plus beau en l’autre : ils m’ont appris à aimer plus en profondeur !


Dans ce chemin de foi, j’ai expérimenté l’amour infini de Dieu pour moi et l’humanité toute entière. Alors, mon désir de me donner entièrement à Lui, pour apprendre à servir et aimer à sa manière, n’a cessé de grandir.


Après ce long chemin de compagnonnage, j’ai eu la grande joie de prononcer mes premiers vœux le 28 août 2010, m’engageant à la suite du Christ dans la Société du Sacré-Cœur de Jésus, promettant de vivre ces vœux de pauvreté, chasteté et obéissance qui nous appellent à donner notre vie au quotidien et à ajuster notre rapport aux choses, à nos relations, à grandir en liberté.


J’ai préparé mon engagement avec ma communauté du noviciat, Rita (notre maîtresse de novices), ainsi que les personnes vivant dans la pauvreté et les difficultés avec qui je cheminais depuis deux ans à Lille. Ce temps de préparation avec ces personne en situation de précarité a été un temps fort pour elles et pour moi-même car nous avons partagé en profondeur autour du sens de mon engagement et de l’engagement au sens plus large. Elles ont désiré écrire une intention de prière pour les plus pauvres qu’elles, apporter des gerbes de blé et des grappes de raisin lors de la procession des offrandes, en signe de nos vies qui se donnent pour aider notre monde à être plus vrai et plus juste.


Les enfants aussi, ont préparé à leur manière ce temps de recueillement, en dessinant auparavant chez eux l’illustration de la première lecture : Béni l’homme qui se confie en Yahvé... Il ressemble à un arbre planté au bord des eaux qui tend ses racines vers le courant...il ne cesse de porter du fruit. Ils ont également présenté leurs dessins en offrande en les déposant au pied de l’autel lors de l’offertoire.


Le jour de mon engagement, j’étais habitée d’une paix et d’une joie très profondes, et j’ai reçu ce magnifique cadeau de la présence de nombreuses religieuses du Sacré-Cœur venues de France et de Belgique, de ma famille, de mes amis parfois de longue date, et des chrétiens de notre paroisse.


Pendant la messe, le temps de mon engagement proprement dit a été un moment très fort pour moi et l’assemblée : une promesse devant Dieu, ma responsable provinciale et les témoins présents, de suivre de plus près le Christ en m’engageant dans cette mission de manifester l’amour de Dieu, en particulier aux plus petits.


Le temps de la procession des offrandes a aussi été un très beau moment de la célébration, un moment fort où j’ai ressenti intensément la joie de Dieu de voir venir à Lui « les plus petits » que sont « les enfants et les blessés par la vie », et ainsi, son désir de nous voir grandir en humilité pour que nous entrions d’avantage dans cette proximité qu’Il désire tisser avec chacun de nous.


J’ai également été fortement touchée par la joie qui se lisait sur les visages de mes sœurs du Sacré-Cœur après avoir prononcé mes vœux, vivant en profondeur l’appartenance à un « corps ». S’engager, promettre à Dieu de le suivre, devant tant de témoins si chers, devant ses parents en particulier, est un moment unique et intense chargé d’émotions parce que toute la vérité de mon être et de mon désir s’est dit devant tous.


Cette grâce de l’engagement par les vœux me porte et me donne un élan, une grande confiance dans mon grand désir d’être témoin de la joie et de la paix de Dieu, là où je serai appelée à vivre et à travailler. En particulier dans mon désir d’aider toute personne à se sentir aimée et digne, à grandir en vérité et en liberté, à pouvoir faire de vrais choix. Aider à la construction d’un monde plus juste, c’est aussi au travers de mon métier de médecin que je désire le vivre en me mettant au service des familles et des jeunes qui me seront confiés.


Aujourd’hui envoyée dans une communauté insérée en quartier populaire, je suis heureuse de vivre pleinement ma vocation de Religieuse du Sacré-Cœur et de poursuivre ma course vers Celui qui nous appelle à aimer comme Lui...


Sarah,
Communauté des Potiers
Bruxelles