Actualité >

Sur les pas des saints...

A l’ocassion d’une interview pour Ecclésia en mai 2015, Noëlle Favet, religieuse du Sacré-Cœur de Jésus et Maîtresse des novices, évoque l’importance de Madeleine Sophie Barat dans la formation des novices.

Votre fondatrice a été canonisée. En quoi est-ce important pour vous ?
Une fondatrice canonisée, officiellement, est comme un membre de la famille reconnu par l’Eglise pour son style de vie. La sainteté se fait proche, devient accessible ! Si celle qui a précédé et initié la Congrégation dans laquelle les novices cherchent à entrer est devenue sainte, ce chemin est possible pour chacune !
Cela confirme que la spiritualité et le charisme vécus par cette personne, transmis à un corps apostolique, sont voies de fécondité et valent la peine d’être partagés pour une vie pleine, heureuse, missionnaire.
Cela creuse le désir de savoir en quoi cette femme, de son époque, à la vie ordinaire, sans prédisposition particulière (les hagiographies contemporaines sont plus réalistes et moins pieuses que nos anciennes histoires saintes), peut indiquer un chemin concret de suite du Christ.

Comment faites-vous découvrir sa vie aux novices de votre congrégation ?
Nous avons la chance de disposer de la maison natale de notre fondatrice. Ce lieu, porteur de l’âme et de l’histoire de la famille, est une source pour la congrégation internationale. Chaque séjour révèle un trait de la personnalité de la fondatrice. Des sessions en ce lieu, le récit de sa vie par des historiennes, les partages sur la façon dont elle marque chacune des religieuses aujourd’hui, font faire l’expérience que cette figure n’est pas dépassée, mais vivante à travers les membres et le charisme de l’Institut.

Qu’est-ce qui leur parle le plus ?
Les novices sont touchées par la force d’âme diffusée par la maison et par la manière dont chaque religieuse du Sacré-Cœur de Jésus vit une relation fraternelle et simple à notre fondatrice, très présente à notre vie courante. Elle est vivante à travers les membres et le charisme de l’Institut.


(1) Sainte Madeleine-Sophie Barat, canonisée en 1925, fêtée le 25 mai. Elle dispose d’une statue au-dessus de Sainte Thérèse d’Avila dans la basilique Saint Pierre de Rome
(2) Devenu un petit centre spirituel : Centre Spirituel Sophie Barat 3, rue Davier 89300 Joigny France (Bourgogne) centre-sophie-barat@rscj.com