Ressources documentaires >

Bibliographie

Présentation d’ouvrages en français sur sainte Madeleine-Sophie Barat, sainte Rose-Philippine Duchesne et l’histoire de la Société du Sacré-Coeur.


Madeleine-Sophie barat, écrits de PoitiersMadeleine-Sophie Barat : Écrits de Poitiers


Par Jacques Marcadé et Maryvonne Duclaux, rscj,
Sous la direction de Robert Favreau
Préface Mgr Albert Rouet
Éd. De la porée, Coll. Trésors Poitevins, nov. 2011, 96 p.

Âgée de 26 ans, Madeleine-Sophie Barat arrive à Poitiers en 1806. Elle y ouvre le premier noviciat de la Société du Sacré-Cœur et tient son journal. Ce texte contient en germe les grandes intuitions d’une vie religieuse apostolique s’exprimant à travers une mission éducative.


Sœur Maryvonne Duclaux, Religieuse du Sacré-Coeur de Jésus, et l’historien Jacques Marcadé ont rassemblé ces écrits poitevins de la Fondatrice. Ils sont publiés
par les éditions Gilbert de la Porrée, accompagnés de quelques lettres écrites aussi à Poitiers à la même époque. L’ouvrage fait partie de la collection des « Trésors poitevins », à côté d’autres volumes sur sainte Radegonde ou saint Hilaire, André Hubert Fournet ou Saint-Savin et la vallée des fresques.
S’adresser au Secrétariat provincial : secretariat.bfn@rscj.com

________________________________________________________________________________________________
 


La société du Sacré-Coeur dans le monde de son temps 1865-2000La société du Sacré-Coeur dans le monde de son temps 1865-2000

Par Monique Luirard, rscj
Collection Histoire et civilisation,
Presses Universitaires du Septentrion,
juillet 2009, 647 p.


Après la mort de sa fondatrice en 1865, la Société du Sacré-Coeur a connu une expansion et un recrutement exceptionnels, accrus par le départ de France de plus de 2 500 religieuses au début du XXe siècle.
Son histoire est celle des milliers de femmes qui l’ont rejointe pour vivre de son charisme. Dans la quarantaine de pays où elles ont été envoyées, elles ont eu à traverser le libéralisme et l’anticléricalisme, des révolutions, les effets du nazisme et du marxisme, les guerres mondiales qui ont détruit des maisons et dispersé les personnes. Après le concile de Vatican II, grâce à la levée de la clôture, la Société du Sacré-Coeur a ouvert le champ de ses oeuvres.
Ce livre montre comment a évolué une congrégation, à travers des crises internes qui ne se séparent pas de celles qu’ont enregistrées l’Église et les sociétés civiles et comment a émergé peu à peu une nouvelle manière d’être Religieuse du Sacré-Coeur.

________________________________________________________________________________________________



Madeleine-Sophie Barat, Une vie, 1779-1865Madeleine-Sophie Barat, Une vie, 1779-1865

Par Phil Kilroy, rscj
Éd. du Cerf, 2004, 776 p.


Madeleine-Sophie Barat : Une vie est le premier ouvrage bibliographique critique sur la vie d’un des personnages clés de l’Église catholique française du XIXe siècle et fondatrice de la Société du Sacré-Coeur, qui sera canonisée en 1925.
Loin du propos hagiographique, Phil Kilroy dresse le portrait d’une Sophie Barat qui s’imposa comme guide, éducatrice et dont la personnalité marqua la France de son époque. Née en 1779, à la veille de la Révolution, Sophie Barat suit un parcours qui s’inscrit dans la lignée des mouvements de restauration de la société française, ravagée par la violence et la guerre. Ce livre suit son évolution au cours de sa vie : son enfance en Bourgogne, les péripéties qu’elle connut à la tête d’une communauté de femmes vouées à l’éducation de jeunes filles en France et au-delà, et sa mort à Paris en 1865. Plusieurs mouvements profonds traversant la France et l’Europe aux XVIIIe et XIXe siècles ont marqué sa vie, y compris la Révolution, avec les violents bouleversements politiques qui suivirent et le désarroi provoqué par le gallicanisme et l’ultramontanisme. Le présent ouvrage analyse le cheminement spirituel de Sophie Barat à partir de ses austères racines jansénistes jusqu’à la foi en un Dieu aimant, chaleureux et tendre, exprimé dans la dévotion au Sacré-Coeur.
Voir aussi : www.madeleinesophiebarat.com

________________________________________________________________________________________________


Sophie Barat : un projet éducatif pour aujourd'huiSophie Barat : un projet éducatif pour aujourd’hui

Par Marie France Carreel, rscj
Coll. Sciences de l’éducation, dirigée par Guy Avanzini
Éd. Don Bosco, juin 2003, 226 p.


Au lendemain de la Révolution française, Sophie Barat a été une femme d’avant-garde dans l’éducation des jeunes filles. Elle a intégré au programme scolaire des disciplines scientifiques jusque là réservées aux jeunes gens, avec comme objectif : former des femmes responsables, instruites et engagées socialement.
Pour étendre son action elle a fondé la Société du Sacré-Coeur.
La qualité de son projet, son ouverture et sa souplesse, permettent une adaptation aux cultures et aux temps. À l’heure de la mondialisation, il reste d’une étonnante actualité dans tout environnement culturel nouveau.
________________________________________________________________________________________________
 


Philippine Duchesne et ses compagnes - Les années pionnièresPhilippine Duchesne et ses compagnes.
Les années pionnières. 1818-1823.
Lettres et journaux des premières missionnaires du Sacré-Coeur aux États-Unis.


Textes rassemblés, établis et présentés par Chantal Plaisant,
Éd. du Cerf , 2001, 707 p.


Les Religieuses du Sacré-Coeur débarquent aux États-Unis en 1818, inaugurant ainsi l’aventure missionnaire de leur congrégation, inscrite dans le vaste réveil des missions du XIXe siècle. Elles découvrent un pays en pleine construction où leurs conditions de vie ne seront pas loin de ressembler à celles des pionniers américains.
Sont rassemblés ici, pour la première fois, les lettres et les journaux de sept pionnières, Philippine Duchesne et ses compagnes, pour la période de 1818 à 1823 : une somme de témoignages pour la plupart inédits sur la mission au quotidien, le pays et ses moeurs, les écarts entre la culture congréganiste et les mentalités locales, entre la mission imaginée et la mission possible, avec les chocs et les adaptations que cela suppose. Les années pionnières relate une aventure humaine et spirituelle où se donne à lire, dans toute sa complexité, la vie d’une petite communauté expatriée, avec le rôle essentiel des correspondances pour la survie du groupe et le sens que ces femmes donnent chacune et ensemble, à leur mission d’éducatrices et d’apôtres.

________________________________________________________________________________________________



Madeleine-Sophie Barat (1779-1865) Une éducatrice au coeur du monde, au coeur du ChriMadeleine-Sophie Barat (1779-1865)
Une éducatrice au coeur du monde, au coeur du Christ.


Par Monique Luirard, rscj
Collection Historiques,
Nouvelle Cité, Mars 1999, 191 p.


Le 21 novembre 1800, une jeune bourguignonne de 20 ans, Madeleine-Sophie Barat, prononce à Paris ses premiers voeux. La Société du Sacré-Coeur, une congrégation d’inspiration ignatienne dont le but est de glorifier le Coeur du Christ, est ainsi modestement fondée. Dans une société bouleversée par la révolution, l’amour du Christ pousse cette jeune femme dotée d’une culture peu commune à travailler à l’éducation de la jeunesse, à former des femmes capables de tenir leur place dans la société de leur temps, tout en favorisant l’épanouissement personnel de chacune, et en portant une attention spéciale aux plus démunis. Aujourd’hui, la Société du Sacré-Coeur poursuit son oeuvre sur les cinq continents et célèbre un bel anniversaire : 200 ans en l’an 2000.

 

Rechercher
S'abonner à la newsletter Newsletter

Dans la même rubrique